C’est quoi

Truck Stop est le résultat d’une collaboration exceptionnelle entre deux structures et communautés artistiques, le Centre CLARK (Montréal) et l’Œil de Poisson (Québec). Cet événement artistique d’envergure a pour ambition de disséminer l’art actuel dans des lieux inusités afin de valoriser et remettre en question notre rapport au territoire. Quoi de plus emblématique pour ce rendez-vous d’art public que la mythique autoroute 20 reliant la métropole et la Capitale-Nationale.

Traversée par plus de 230 000 véhicules par semaine, la 20 est un axe routier hautement fréquenté par divers usagers que ce soit les camionneurs, les travailleurs, les touristes, les étudiants, les vacanciers et autres aventuriers de la route qui l’empruntent avec beaucoup d’indifférence,. Pour plusieurs, elle ne demeure qu’un simple lieu de passage. Bien qu’elle soit parsemée d’espaces curieux, marquant le paysage et l’imaginaire, nous constatons qu’elle échappe à toute présence artistique. Pourtant, l’autoroute apparait comme un véritable terrain de jeux pour les artistes qui y voient une multitude d’espaces à investir et à mettre en lumière. C’est dans ce contexte, mais aussi avec un désir commun de créer un projet significatif et précurseur sur le territoire, que le Centre CLARK et l’Œil de Poisson ont décidé de mettre sur pied la première édition du projet Truck Stop.

Truck Stop regroupe le travail de 15 d’artistes des régions de Montréal et de Québec aux pratiques variées. Sculptures, installations, performances, photographies, œuvres sonores et lumineuses seront déployées tout le long de l’autoroute 20 dans les deux directions, intégrées à certaines haltes routières, à une grange, un silo, chez un antiquaire, etc.

Les projets se déploient sur trois volets :

  • in situ : œuvres installées dans des lieux publics et privés
  • ponctuels: action d’une durée déterminée
  • Événements d’ouverture et de clôture

Certaines œuvres posent un regard critique sur le patrimoine bâti le long de l’autoroute en faisant découvrir ces infrastructures qui ont été négligées, détruites ou qui sont vouées à être modernisées. D’autres proposent une réappropriation poétique du territoire, de la nature ou du réel, alors que certaines s’intéressent au potentiel esthétique de certains lieux et espaces insoupçonnés.

[1] Atlas des Transports.  Ministère des Transports, Mobilité durable et Électrification des transports, 2014, [En ligne]. http://transports.atlas.gouv.qc.ca/NavFlash/SWFNavFlash.asp?input=SWFDebitCirculation_2014

(Page consultée le 5 mai 2017)


MC Gilles : porte-parole de Truck Stop

« Je ne peux m’empêcher d’entrer dans un centre d’artistes, une galerie ou un musée quand je passe devant… C’est encore mieux quand l’art se trouve sur notre chemin! Merci Truck Stop »

– MC Gilles

Originaire de Québec, habitant entre Saint-Anne-de-la-Pérade et Montréal, MC Gilles arpente le territoire, reconnaissant lui-même la banalité de l’autoroute 20.

Actif dans le milieu de la radio, il collabore actuellement à l’émission Puisqu’il faut se lever de Paul Arcand au 98,5 FM et diffuse chaque semaine une émission sur la musique du terroir à Montréal et ailleurs au Québec ainsi qu’en France et aux Territoires du Nord-Ouest. Il est également chroniqueur à l’émission Infoman, à C’est juste de la TV en plus d’arpenter les tapis rouge à PaparaGilles.

Avec l’humour qu’on lui connaît, il fera découvrir Truck Stop à un public large et diversifié, surtout non initié à l’art actuel.

photo Radio-canada


ORGANISÉ PAR 

Fondé en 1988, le Centre d’art et de diffusion CLARK est un centre d’artistes autogéré voué à la diffusion et à la production de l’art actuel.

Le Centre CLARK se divise en plusieurs espaces physiques et virtuels aux fonctions diverses. Les deux principales composantes du Centre sont la galerie, qui comprend deux salles où sont présentées plus de dix expositions par année ainsi que des projets spéciaux, des postes audio et des soirées de projections et de performances, et l’Atelier CLARK, un atelier de menuiserie unique en son genre à Montréal. Le Centre abrite également une librairie, en plus d’organiser de nombreux projets hors les murs et de travailler en collaboration avec des partenaires diversifiés.

CLARK a une vision globale guidée par l’implication et l’inventivité de ses membres actifs, et ce, en continuité avec son histoire. Aiguillé par un mandat appelant l’équilibre entre la production, la diffusion, le rayonnement, ainsi que la diversité culturelle, l’échange intergénérationnel, l’équité des sexes, des genres, des médiums et des états de carrière des artistes qu’il soutient, qu’il présente ou qu’il aide techniquement, le Centre se veut à l’affût des pratiques les plus novatrices, voire de la prise de risque chez les artistes qu’il diffuse dans sa programmation.

En fait, notre vision est guidée par la communauté dans laquelle nous nous inscrivons et pour laquelle nous travaillons. Ainsi, production, soutien, diffusion, risque, communauté, éducation, collectivité sont quelques-uns des mots clés qui encadrent la vision du Centre, qui tient l’art et les artistes au cœur de ses préoccupations.

L’Œil de Poisson est un centre d’artistes voué à la diffusion et la production d’art actuel qui se situe dans la coopérative Méduse, dans la ville de Québec. Le centre privilégie un art de recherche et d’exploration qui encourage le décloisonnement des pratiques artistiques et qui stimule les transferts et les rencontres entre disciplines. L’Œil de Poisson souhaite rendre compte des pratiques et des problématiques qui constituent les enjeux de l’art actuel, tout en encourageant la redéfinition de sa facture. Le centre n’hésite pas à prendre des risques. En encourageant les artistes de sa programmation à exposer l’amorce d’une nouvelle recherche et à tenter des expérimentations audacieuses, le centre est aux premières loges du développement de la discipline. Ainsi, le centre favorise un art de recherche multidisciplinaire qui ouvre la réflexion sur les modes de perception des œuvres et sur l’ancrage de l’art au social.

MANDAT                                                      

Le mandat de l’Œil de Poisson consiste donc à concrétiser ces objectifs à travers la réalisation et la production de différents projets d’expositions, d’échanges, d’évènements, de résidences, de conférences, de publications, de formations, de concours et de spectacles. Sa programmation singulière se distingue par les questionnements qu’elle porte aux notions de matière, d’espace et de présence. Ces notions, au cœur de la production artistique actuelle, sont remises en question, bousculées, interrogées et subverties par le biais des pratiques qu’elle présente. Cette programmation variée, mais cohérente, propose des œuvres et des réflexions  qui font la particularité du centre.

En plus de ses trois espaces de diffusion, l’Œil de Poisson dispose d’ateliers de production dotés d’équipements spécialisés et professionnels. Comme le centre favorise la recherche-création, il met à la disposition des artistes en arts visuels et en métiers d’art un important atelier de menuiserie, de travail du métal, ainsi qu’une chambre de finition. Au moyen de ces installations et de l’expertise de ses techniciens, le centre s’implique activement dans les recherches des artistes et assure une aide directe à la production, et ce, à prix modique. Par ces services, le centre contribue à la professionnalisation des artistes, permettant ainsi le maintien de leurs pratiques.