Douglas Scholes

Montréal

 

Douglas Scholes

Montréal

La trace pédestre | 2017

Photo : Charles-Frédérick Ouellet

Dans sa performance The Wanderer, l’artiste tracera une ligne du Centre CLARK à Montréal jusqu’à l’Œil de Poisson à Québec. Il suivra l’autoroute 20, en longeant les rangs et les champs en bordure de route. Au déclin du jour, il s’arrêtera où ses errances le mèneront.

Aujourd’hui, marcher entre deux villes est impensable. D’ailleurs, nous marchons de moins en moins; l’essor des modes de transports a grandement influencé nos modes de déplacement.  Prendre le temps de découvrir le monde à pied s’oppose radicalement à la rapidité que nécessite notre train de vie moderne, toujours plus vite toujours plus loin. Toutefois, ralentir offre la chance d’observer ce qu’on a tendance à ne plus percevoir. C’est par ses interventions poétiques et relationnelles, que l’artiste transforme « l’attention qu’il porte aux choses » en geste de création.

L’artiste débutera la marche pendant le congé de la construction. Nous pourrons suivre sa pérégrination d’environ 15 jours sur truck-stop.ca. À la fin de sa promenade, l’œuvre – ici incarnée par l’artiste même- sera retournée à Montréal par Fero Transport.

À travers une esthétique pragmatique qui place l’art au centre de la vie quotidienne, Douglas Scholes s’intéresse à l’évolution des choses trouvées dans notre environnement. Son travail flirte avec le ludique, la futilité et la poésie pour ouvrir sur un optimisme, une convivialité, ou une empathie passés inaperçus dans les expériences quotidiennes.

site web


œuvres antérieures

Les errances d’un éboueur sauvage – Matelas

2015 | photo Sara Fuller

Banff Artist in Residence Intensive, Exshaw, Alberta

Le flâneur : (re)marquer

2017 | photo Paul Litherland

Repères2017, Canal de Lachine, Montréal, Québec

Le flâneur : (re)marquer

2017 | photo Paul Litherland

Repères2017, Canal de Lachine, Montréal, Québec