Steven Girard

Montréal

 

Steven Girard

Montréal

À force de faire des allers-retours entre Québec et Montréal, l’artiste a observé Montréal tel un Robinson Crusoé qui pose son regard sur son île déserte. Entre robinsonnade et fiction, À qui de droit rendra compte des multiples récits d’un protagoniste quelconque prenant la route. C’est un peu de cette manière que ce projet se déploie ; prendre l’autoroute 20, son inévitable déplacement, comme métaphore à se transformer. De fait, ce projet est constitué de plusieurs vidéos-performances de courte durée qui, au rythme des semaines, seront rendues accessibles sur le site de Truck Stop. Cette série de vidéos-performances créera une scène où se met en jeu un protagoniste fuyant son identification.

steven girard conçoit le performatif dans la même acception que celle donnée par Jan Świdziński: «transformer quelque chose par». À travers différents projets de longue durée — souvent munis d’un protocole —, il tente de garder ensemble la visibilité et l’invisibilité, de manière à critiquer le fait de s’exposer. Du coup, ses projets rendent visible la puissance de préférer ne pas être visible.

site web


œuvres antérieures

Same difference : equinox to equinox

2016 | photo Yannick L. Côté

Performance collective, en bordure de la RIAP 2016, Québec, Canada.

No me vieron

2016 | photo Manoushka Larouche

Performance et impression sur tissu. Peras de Olmo - Ars Continua, Buenos Aires, Argentine.

Insouciance de soi, manoeuvre et livre (exemplaire unique)

2015 | photo Manoushka Larouche

Archive personnelle, Montréal, Québec.


œuvre Truck Stop

À qui de droit | 2017

phase 2 :